Monthly Archives: juillet 2013

Le royaume de l’arbre

P1030111

P1030098.JPGP1030105.JPGP1030106.JPG

 

Posted in Battambang, Cambodge, flore, Non classé

Gardiens impuissants

« Dans la tradition hindouiste, les suparnas ou paradas apparaissent comme les ennemis naturels des nâgas. Leur roi Garuda, fils de Karyapa et de Vinatâ, y est à la fois celui qui transporta le mont Mandara pour le Barattage de l’Océan et celui qui ravit l’amrta au bénéfice des dieux. Plus tard, aidé d’Indra, il trompera les serpents pour délivrer sa mère asservie par Kadrû, sa rivale. Lié étroitement aux cultes solaires — son frère Aruna est le propre cocher de Sürya — il apparaît comme symbolisant la victoire et est le Yàhana de Visnu, dieu solaire.

Mais, dans les traditions mahâyânistes, Garuda, tout en demeurant l’ennemi des nâgas, devient aussi, et assez paradoxalement, le protecteur de certains d’entre eux qui, comme Mucilinda, s’attachèrent à la personne du maître ou voulurent entendre l’enseignement de sa doctrine. Il semble qu’à ce point de vue il soit assez étroitement lié à Vajrapâni qui revêtirait même exceptionnellement sa forme dans le bouddhisme tardifs. Le clan du Foudre que préside Vajrapâni serait, en quelque sorte, en liaison avec le culte solaire et Garuda y tiendrait un rôle élargi. C’est sans doute cet aspect complexe qu’illustre la statuaire du Bàyon où Garuda apparaît, tout à la fois, comme lié aux nâgas et comme protecteur des Buddha.

Monstre hybride par essence, Garuda acquiert dans l’art khmer une expression de vie, de majesté et d’équilibre rarement atteinte, unissant harmonieusement les caractères si dissemblables de l’oiseau, de l’homme et du félin. Si les sculpteurs sont arrivés à une réussite étonnante dans leur figuration du nâga, leur réussite en ce qui concerne Garuda est tout aussi brillante. »  Jean BOISSELIER

P1030092

Malgré cette histoire mythique prestigieuse, Garudas et nagas se sont montrés bien impuissants dans leur rôle protecteur.

P1030093

Posted in Battambang, Cambodge

Premières approches

« Non seulement le Khmer a une faculté prodigieuse d’oublier son passé, même le plus proche, mais, en plus, il ne modifiera pas des comportements sanctionnés par des expériences du passé.
En tous domaines, il répète des modèles ataviques sans se soucier de savoir s’ils restent pertinents.

P1030088

Depuis des siècles, création et innovation sont des tabous profondément ancrés dans l’inconscient individuel et social : on essaye pas d’améliorer quelque chose qui ne donne pas satisfaction, on l’abandonne. » Etude de Jérôme ROUER

P1030089

Posted in Battambang, Cambodge

En route vers le temple

« Quel dommage que, pour aller à Dieu, il faille passer par la foi! »  Emil Michel Cioran – et les chemins boueux rajouterais-je

P1030077

 

Le mort attendra , il a l’éternité devant lui

 

P1030083

Mails la Mort ‘nattend pas : toujours à l’heure, ni trop tôt , ni trop tard

P1030084

 

Posted in Battambang, Cambodge

Test de connaissance

P1030193

Qui saura deviner dans quel temple camdodgien a été pris cette image superbe 😉 ?

Posted in Architecture, Battambang, Cambodge, Non classé

Pile ou face

P1030014

Posted in Battambang, Cambodge