Author Archives: lasiate

Venise: rencontres

En se baladant, on ne rencontre pas que des touristes 😉 quoique !

Posted in Non classé

Venise : art des rues

Au détour des rues, sur le murs, sur les devantures des boutiques, sur les portes cochères, des surprises pour l’œil et l’esprit.

 

Une devanture de boutique

les murs, les portes

marteaux de portes

Posted in Italie, Venise

Paris un jour gay

« La barbe protège de l’homosexualité »

selon Corneille de Moscou, primat de l’Église orthodoxe russe vieille-ritualiste, qui déconseille dès lors aux hommes de se raser.

« Dieu nous a donné des règles. Il est écrit dans la Bible que Dieu a créé tous les hommes avec une barbe. Il ne faut pas s’opposer à son créateur. Il est affreux de voir les vêtements et les coiffures des hommes changer », précise-t-il.

 

Posted in France, Paris

Paris au soleil

Le parc des Buttes-Chaumont

Décharge publique où s’élevait jadis le sinistre gibet de Montfaucon que François Villon immortalisa dans sa  » Ballade des pendus  » , les Buttes-Chaumont servaient depuis le XVIIIe siècle à l’extraction du gypse et à l’abattage des chevaux . C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles la consommation de viande de cheval avait si mauvaise réputation , car l’abattage des chevaux par les équarrisseurs se trouvait dans un quartier de bien mauvaise réputation de la capitale .

Des siècles d’exploitation avaient conféré à un paysage déjà tourmenté un aspect presque lunaire, entièrement minéral dont les gigantesques anfractuosités rocheuses servaient d’abris aux plus misérables d’entre les misérables . Ce lieu escarpé et inculte servait aussi de bassin d’épuration , où l’on faisait sécher les résidus d’équarrissage utilisés pour la fabrication d’engrais .

Cet endroit servait également de décharge à ciel ouvert tant pour les cadavres des chevaux que pour toutes sortes d’ordures !!! Certaines parties de ces carrières recélaient d’autres richesses moins connues , comme celle de la culture du champignon de couche et la  » barbe de capucin  » ou endive sauvage amère , qu’on cultivait encore en 1840 . Les carrières servirent également de sépulture aux cadavres des quelques huit cents fédérés tués au combat ou fusillés pendant la semaine sanglante de la Commune en mai 1871 . 

Posted in France

Venise : Art contemporain

57e biennale d’Art contemporain de Venise

Quelques extraits de nombreux lieux d’exposition. A vous d’apprécier

 

Posted in Non classé

Venise par la fenêtre

Posted in Italie, Venise